J’aime pas quand …

  1. Je cherche mon téléphone dans la poche gauche, puis droite, puis gauche, puis droite, puis je dis putain, puis gauche, puis droite et au final ce gros bâtard était dans mon sac. Sac que j’avais fouillé pendant 5 min comme une folle.
  2. Je suis au bord de partir de chez moi, que j’ai regardé l’application de bus et que je dois me grouiller pour le chopper. Je veux attraper ma carte naviguo et oh mystère cette pute se planque. C’est absolument pas l’heure de jouer à cache cache bordel !!! C’est en général le moment choisi par mon amoureux pour me sortir un « mais si tu la rangeais au même endroit aussi hein … » – regard de haine – Au final je la retrouve ( je ne sais pas comment ) je cours tellement vite que je dois faire BIP BIP à Usain Bolt pour le dépasser, et j’arrive comme une folle hystérique dans le bus en hurlant BONJOUR au chauffeur. Mais j’ai eu le bus. Pute de carte de naviguo.
  3. Je tourne trop court près des coins de murs / coins de meubles. Y a des gens, ils peuvent se la péter avec leurs cicatrices genre « tu vois ça c’est juillet 2004, une côte en Grèce. Ça ? oh rien, un aileron de surf. Août 2007, Thaïlande ». Moi je suis plus du genre : « Oh ça ? coin de table basse, 8 fois cette année. Big up ma gueule ».
  4. Je m’apprête à cuisiner et qu’il me manque un ingrédient. Alors je râle comme un poux, je mets mes chaussures et mon manteau, je pars au supermarché. Et je reviens avec plein de choses. Sauf l’ingrédient en question.
  5. Je me brosse les dents, que les poils se détachent d’un coup et trainent dans ma bouche. Ça me donne immédiatement envie de vomir. Je pense d’ailleurs que le hashtag « je suis au bout de ma vie » convient particulièrement bien à cette situation.
  6. Je commence un régime et 2 heures plus tard j’ai l’impression de passer un casting pour une émission de survie tellement que je crève de faim. C’est pas sympa l’estomac qui ne coopère pas. « Estomac au cerveau, estomac au cerveau : on n’était pas d’accord nous avec cette idée de régime, on l’aime bien avec son gros cul. »
  7. Je comprends pas pourquoi mes sourcils m’en veulent personnellement et poussent aussi vite. Je passe un temps fou à les épiler. 2 jours plus tard je me croise de près devant la glace et j’ai tout un tas de nouveaux membres qui me font coucou. Si je me laisse aller style 1 semaine vous allez me confondre avec Raymond Domenech, je vais avoir chaud aux yeux.
  8. Je fais la queue quelque part et des gens se mettent devant moi comme ça sans sourciller. 2 solutions : soit tu dis rien, et t’as le seum en silence. Soit tu fais une remarque et c’est tipar pour la joute verbale à base de « oooooh mais madame je vous pris de croire que j’étais là avant vous ». Si toi aussi tu maîtrises l’art de l’engueulade au vocabulaire qui sent bon la naphtaline, peace sur toi.
  9. Je me maquille bien, et on ne sait pas pourquoi quelques heures plus tard je décide de me frotter les yeux. Et vu la tronche de mes doigts, je sais que je ressemble à un raton laveur interprétant le fantôme de l’opéra.

Enfin voila, quelques exemples de la vie quotidienne qui ont le don de m’agacer.

Suivez moi aussi sur instagram : @madi_mom_healthy

Madi

Publicités

3 Comments

  1. sa'naturelle

    J’aime trop , je me retrouve sur certains points, le téléphone , ou encore les gens qui me passe devant au supermarché… et surtout les coins de toute les types de tables lol je compatis !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s