(Re)Démarrer la course à Zéro

La course, je crois bien ( sans aller regarder des études à droite à gauche ) que c’est bien le sport que les français pratiquent le plus. Je veux dire, en tant qu’adultes non forcés par un prof d’EPS.

Quand on démarre, et qu’on essaye d’être hyper sérieux sur le sujet : c’est-à-dire qu’on achète tous les magazines de running pour fille et qu’on les lit hum feuillette dans les chiottes, on voit « courir est ma drogue ».

Il faut BEAUCOUP de temps ( et de douleurs ) pour que ça devienne une drogue.

 

Déjà il faut être bien équipé. On ne déconne pas sur la paire de baskets. À moins que vous aimiez les blagues en forme de blessures de genoux. Deux cas de figures ensuite, avant vous étiez une bonne coureuse, genre 5 km le matin à jeun sans problème. Et maintenant, après une longue période d’arrêt vous êtes en train de souffrir comme jamais à partir de 800 mètres. Arrêt du à un bébé ou une blessure ou un emploi du temps chamboulé. OU alors vous n’avez jamais été sportive et là vous avez décidé de vous y mettre.

Pour être tout à fait honnête, je pense que les 2 premiers mois, à raison d’un à deux entrainements par semaine : ça va être dur et vous aurez envie d’arrêter. 

Le premier objectif c’est que le corps tienne. La vitesse / la fréquence / la distance / les dénivelés : on s’en tape à ce stade. On veut juste avancer sans crever.

  1. D’abord on court 1 KM sans décéder par vomissement de poumons. On fait ça deux fois dans la semaine, en marchant bien après.
  2. La deuxième semaine, on court 1,5 KM, en marchant après. Pareil, 2 sorties.
  3. Si on se sent prêt, la 3ème semaine, on essaye de faire 2KM. Si on sent que ce n’est pas possible alors on essaye de courir 1KM légèrement plus vite, on marche 2 minutes, et on refait 1KM un peu plus rapidement. Oui, on va être super fatiguée après cette séance, mais ça aide vraiment à progresser.
  4. On utilise cette technique pour aller jusqu’à 3KM / 3,5KM, et tenir la distance en une seule fois.
  5. On stagne autant de temps qu’il faut pour parvenir à faire 3,5km sans avoir l’impression d’y laisser ses jambes.
  6. Dès qu’on se sent prête on court 2KM à bonne allure, on marche 2 min, et on refait 2KM à bonne allure, en veillant bien à marcher en respirant bien après la séance.
  7. Répéter cette sortie jusqu’à ce que vous soyez prête à faire 4Km d’un bloc à l’allure que vous souhaitez.
  8. Enfin, quand vous êtes à l’aise sur 4km lancez vous pour faire ces 5KM !

 

Cette méthode vous pouvez la décliner pour de plus longues sorties. Les fractionnés, c’est-à-dire d’alterner des parties où vous courrez vite / des parties où vous courrez ou marchez en laissant du répit au corps, vont vraiment vous aider à progresser.

 

Madi

 

Suivez moi aussi sur instagram @madi_mom_healthy

Image @pinterest

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s