Pourquoi j’ai foiré mes anciens régimes ?

On a toutes essayé un régime, qui a foiré.

Et dans la plupart des cas on a essayé des tonnes de régime, qui ont bien foiré. Qu’on a lâché. On a dit plein de fois « cette fois je m’y mets ». « Cette fois je rigole pas ». « Cette fois je sens que c’est la bonne ».

Ou pas.

Si ça se trouve même on a repris des kilos derrière. Assez nul en somme.

Mais est-ce qu’on a réussi à comprendre pourquoi ça n’a pas marché? Parce que la raison ce n’est pas nécessairement « ba à cause de moi, je suis trop lâche ».

Dans cet article je vais vous parler de mon historique de régimes foirés. Je vais essayer de faire le tour de la question, mais je vais sûrement oublier des causes !

  • Quand j’étais en primaire, j’étais un peu plus ronde que les autres, et du coup ma mère m’avait conseillé de ne pas prendre de pain à la cantine, et d’éviter les pâtes. Bon forcément quand t’as 8 ans ça marche moyen. Du coup je me faisais péter la tartine au beurre à tout va. Donc dans ma tête dès qu’on « m’interdisait » un aliment, je me ruais dessus. À cause de la peur du manque, et de l’interdit.

 

  • Quand j’étais au collège, toutes les filles étaient super minces, et pas moi ( je mettais un 38 et elles un 34 / 36 max). Du coup, au self le midi je me restreignais à mort, je faisais beaucoup de sport dans la semaine : donc avant le diner j’étais morte de faim, en manque de sucres rapides, donc une tablette de chocolat y passait. Le lendemain, comme j’avais mangé une tablette, je culpabilisais, donc je me restreignais encore, et ça recommençait ainsi de suite.

 

  • Au lycée, toutes les filles étaient en plus minces que moi. Bien chiant d’avoir l’impression d’être la grosse en continue. Alors un jour en février, je me suis mise à arrêter de diner, à ne manger qu’une clémentine le matin, prendre un repas avec ma famille le midi et voila. (Bon c’étaient les vacances donc ça aide). Au final, j’ai perdu 5 kg avec cette méthode à la con, et j’étais littéralement obnubilée par la nourriture. J’y pensais non stop. J’ai même eu des phases, où je mâchais les choses, puis les recrachais « pour avoir le goût mais pas les calories ». Alalalala, quand j’y repense j’ai envie de foutre une claque à la moi du passé. Sauf, qu’après ces 10 jours de n’importe quoi : retour au lycée et à la cantine, puis voyage scolaire à Venise. Coucou les 5 kg revenus direct en une semaine. Parce que j’ai pété un câble sur tout ce que je voyais.

 

  • À la Sorbonne, j’avais pas forcément le temps de manger, du coup au début on allait acheter des sandwichs, puis je me suis lassée, puis pour moins cher je pouvais manger des chips, puis je suis montée sur la balance. Et là j’ai dit non, donc j’ai commencé à me ramener des crudités. Et là je me suis intéressée aux calories. Ça a été terrible. Je pesais et notais tout ce que je mangeais. C’est-à-dire que j’en étais au point de me demander si j’allais manger la peau de la pomme ou pas pour gagner des calories en moins. Je ne voulais pas dépasser 500 kcals par jour, et je faisais tout le sport que je pouvais pour les dépenser. Ça duré quoi, 3 mois maximum, oui j’ai perdu beaucoup de poids, beaucoup de muscles aussi. Je ne pensais qu’à la nourriture. J’avais un lutin avec dedans toutes les calories de tous les aliments de la terre. On est partis en Grèce en famille, et je ne mangeais presque que des pommes. Sauf qu’en fait j’étais super malheureuse, parce que je me privais énormément. À Rome, j’ai pleuré parce que je voulais une glace, mais parce que je m’interdisais de la manger. 3 mois après, j’ai fini par craquer en mangeant un sorbet à la framboise chez mon père ( alors que je n’aime pas trop ça ). Et là, j’ai eu quelques semaines où mon seul but était de me remplir de nourriture jusqu’à avoir mal au ventre. J’ai repris une dizaine de kilos sur les 30 perdus, et j’ai perdu énormément de cheveux, j’ai du les couper à la garçonne. Cette période là m’a vraiment marqué, et m’a servie de leçon. Je faisais quelque chose de dangereux avec mon corps, j’étais dans l’hyper contrôle permanent, j’étais surement impossible à vivre niveau caractère en plus.

 

  • Après ma première grossesse, j’avais pris 35 kg, je me suis lancée plusieurs fois dans direct beaucoup de sport. Parce que je suis très sportive à la base. Je n’ai pas pris en compte qu’un corps après une grossesse n’est plus le même. Je me suis dégoûtée du sport, en plus j’avais honte de sortir. Alors je me suis dit, bon ba je vais perdre avec l’alimentation d’abord, et ensuite je sortirais. Sauf que pendant 2 ou 3 jours, ça va. Mais après j’en avais marre de me coucher en ayant faim. Alors je me suis autorisée 1 écart, puis deux parce que j’allais voir une copine et qu’on allait à Starbucks… Et puis me voila à marcher sous une pluie battante pour aller à Mac Do.

 

Aujourd’hui j’ai compris. 

Pour perdre du poids il faut manger. Je ne prive pas, je ne compte pas les calories. Je me dépense physiquement mais avec l’autorisation de mon corps. Perdre du poids c’est un travail de fond, pas de vitesse.

Tous les régimes de stars, ou à la mode c’est vraiment de la merde. Ce qu’il faut c’est une alimentation équilibrée. Il faut comprendre ce qu’on a dans l’assiette, quel impact cela dans notre corps et notre journée ( en bien et en mal ). Il faut comprendre de quoi notre corps a besoin, selon l’activité et les saisons.

Madi

Suivez moi aussi sur Instagram : @madi_mom_healthy

Publicités

5 Comments

  1. Delphine

    Merci de partager avec nous ton parcours.
    Savoir ce dont notre corps à besoin n’est pas facile.
    J’essaie de rééquilibrer tout ça avec reprise du sport mais j’ai peur de faire des erreurs.

    J'aime

  2. Maman est en blouse blanche

    Bravo pour ce retour si lucide sur ton expérience. Pas évident de se livrer si justement et de faire un bilan précis.
    J’ai du surpoids, je suis pas au top dans ma peau, mais comme toi j’ai tenté des tonnes de régimes

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s