10 choses vulgaires dont j’ai horreur

10 choses vulgaires dont j’ai horreur

Il y a surement des petites choses qui vous énervent chez les autres et que vous remarquez assez rapidement … aujourd’hui j’ai envie de vous parler de ces choses terriblement vulgaires dont j’ai horreur et qui sapent totalement ma vision de la personne.

  1. Quand une fille, et encore pire si elle est super belle, se met à rôter comme ça sans prévenir. Y avait une fille comme ça dans ma classe au lycée, dès que j’entends son prénom quelque part je ne peux m’empêcher de me souvenir de ces rots qui faisaient vibrer les fenêtres.
  2. Une fille qui mâche un chewing gum la bouche ouverte. Point bonus pour les filles qui rajoutent des « ouais / mache / ouais / mache » entre deux.
  3. Un string qui dépasse pour aguicher l’air de rien. Je suis désolée mais moi j’en ai connu des filles qui se disaient je vais le faire dépasser de mon pantalon comme ça, ça va trop attirer les garçons, puis hululer à qui voulait l’entendre « mais putain j’ai encore le droit de m’habiller comme je veux merde, qu’est-ce-que t’as à me regarder la? »
  4. Une fille qui a oublié sa grammaire en partant de chez elle un matin.
  5. Les faux ongles tellement longs que je me demande comment la fille fait pour déboutonner un jeans en fait, où même s’essuyer quand tu fais pipi ? ou alors elles ont des déboutonneurs de jeans qui les suivent toute la journée.
  6. Le fond de teint appliqué à la truelle. Genre épreuve Koh Lanta, tu rentres dans un sephora avec un bandeau sur les yeux, tu choisis ce que tu crois être un fond de teint, tu le mets comme tu peux sur toi, et bam tu valides ton épreuve. Sauf que la y a des filles qui sortent dans la vraie vie avec ce coloris non acceptable.
  7. Ces gens qui se sentent obligés de faire des scandales pour tout et n’importe quoi pour éviter de payer.  Hier, j’étais chez le coiffeur et une dame demande à la coiffeuse de lui faire une couleur pour colorer ses cheveux blanc. La coiffeuse et elle se mettent d’accord sur la teinte, j’entends bien la dame dire ok que ça lui va. Une fois fini elle se regarde dans la glace, dit qu’elle est super contente, paye et part. Et ben, elle est revenue en disant qu’elle voulait se faire rembourser parce qu’elle n’avait jamais demandé une couleur …
  8. Toute ma génération qui ne lit plus, qui ne va plus au musée, qui préfère faire la fête plutôt que de découvrir une ville… je trouve qu’on devient pauvre. Aujourd’hui une de mes élèves de Terminal ne savait pas que le centre Georges Pompidou et Beaubourg c’était la même chose, par contre le starbucks qu’il y a juste avant celui la elle le voyait super bien !
  9. (Modification quelques heures après la publication initiale ). Ici je parlais de poils, du fait que à titre personnel je n’aime aller à la piscine avec des dreads en poils de chatte qui sortent de mon maillot. Suite à quelques commentaires publiés plus bas ou en privé, j’ai compris que lorsque je dis que si une femme sort comme ça c’est pas super : je n’ai rien le droit de dire. Que ce soit un choix au quotidien, culturel, ou juste pas le temps: si je dis quelque chose de négatif alors je deviens anti féministe. Du coup, j’ai l’impression que c’est le serpent qui se mord la queue : à l’heure où des femmes se battent pour le droit des femmes à faire ce qu’elles veulent, dire ce qu’elles veulent ( en dehors des droits d’égalité face aux hommes ) = moi, une femme, ne peut plus donner mon point de vue. Je savais pertinemment que si j’osais dire que lorsqu’on laisse ses poils pousser et qu’on a la flemme de les retirer c’est du relachement : j’allais avoir des remarques. Et bien j’avais raison : ça a mis 2h avant que je ne reçoive un message. C’est dommage…
  10. Ces filles qui se comportent comme des mecs ( et en plus pas des mecs polis quoi ), qui marchent mal, parlent mal, et exigent qu’on les traitent comme des princesses ( en survet et au kebab ).

Madi

Suivez moi aussi sur instagram : @madi_mom_healthy

%d blogueurs aiment cette page :