10 bonnes raisons de pleurer quand on est grand

  1. Les impôts. Dans le genre « courrier » y a plus sympa ! Avant, quand on commence à avoir du courrier, on est surexcité à l’idée d’ouvrir la boîte aux lettres et de recevoir un magazine ou une carte postale d’une copine. Je ne sais pas vous, mais les impôts ce n’est pas une source d’excitation !
  2. Le linge. À laver, à repasser, à ranger. À la limite, quand on était ado on râlait déjà à l’idée de ranger la pile de linge déjà lavée et pliée. Mais là, maintenant qu’on ne vit plus avec notre mère : on doit faire les autres étapes nous même. Et plus la pile de « à faire » augmente, plus on a le menton qui tremblote.
  3. Les vacances. En soit, tout le monde adore être en vacances. Mais quand c’est toi qui les paye à toute ta famille : la pilule est un peu plus dure à avaler. Quand t’es ado, tu peux même râler de quoi tu aurais préféré rester chez toi pour voir tes potes, parce que t’as aucune idée du prix des vacances. Mais là, en tant qu’adulte tu redécouvres tout d’un oeil nouveau !
  4. Les bouchons. Habitant en région parisienne, les bouchons sont une sorte d’élément naturel dans lequel on est obligé de vivre. Quand on est enfant, on demande toutes les 5 minutes si on est bientôt arrivé, on joue, on parle avec ses frères et soeurs. Quand on est grand, on est concentré sur le connard de devant.
  5. La CAF. Rien que le mot nous plonge dans un état second. Si vous avez déjà eu autant d’avis différent que d’appels passés : bingo. Dans mon cas, je retiendrai en haut de la liste leur méga bourde. À la déclaration de grossesse de mon deuxieme enfant ils ont supprimé mon premier enfant de mon dossier. Ils ont mis 6 mois à l’admettre.
  6. La sécu. J’ai mis 8 ans à ravoir ma carte vitale. Je suis passée par toutes les phases avec eux, « vous n’existez pas » / « vous avez 27 ans de plus que votre âge actuel »/ « C’est compliqué de passer du 75 au 92 » / imaginez pendant 8 ans … j’ai été pris en charge à 100 % le jour même de mon accouchement !
  7. Les réparations de la voiture, et les prix surprises qui vont avec. J’aime bien toutes les pubs à la TV où les mecs sont soit disant relax devant le contrôle technique. C’est tellement faux.
  8. La gueule de bois de lendemain de soirée. Quand tu n’as plus 20 ans, que tu as des enfants qui eux sont frais et dispo à 7 heures du matin, et que tu n’as aucune raison de ranger toute ta maison en super vitesse, vu que c’est toi le parent. Et que tu ne vas pas débarquer par surprise pour te demander à toi même c’est quoi ce bordel dans le salon.
  9. La rentrée scolaire, celle en septembre, celles après toutes les vacances. T’es contente d’avoir tes enfants à la maison, mais ce sont aussi des larmes de joie quand ils repartent à l’école et que le calme dans tes oreilles revient pendant quelques heures dans la journée.
  10. La banque. Quand tu redoutes la fin du mois, quand tu veux acheter une maison et que les mots « taux », « crédit sur …. an » apparaissent. Là, en fait, c’était mieux l’hôtel de chez papa et maman quand l’immobilier était gratuit.

 

Madi

Suivez-moi aussi sur instagram @madi_mom_healthy

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s