Le triathlon de la loose

Depuis maintenant je nourrissais l’envie de faire un triathlon un jour. Il y a maintenant 13 mois je faisais 30 kg de plus, donc difficile pour le corps de passer de la théorie à la pratique.

Maintenant, en quasi septembre 2017, avec des kilos en moins et des entrainements en plus. Mon corps a retrouvé des capacités d’endurance, et le goût de l’effort. J’ai 27 ans, et le sentiment que mes capacités d’évolution sportive sont vastes. J’ai le rêve de participer à un ( ne serait ce ) half iron man. La notion du dépassement de soi est très forte chez moi, et je souhaite à tout le monde ici de connaître ce sentiment positif.

Dimanche 27 août, me prend comme une envie de pisser ( le samedi soir ) un triathlon pour lequel je décide des distance. J’avais prévu 5 km de nage, 50 km de vélo, 10 km de course.

Déjà, j’ai eu vachement de mal à m’endormir tant j’étais surexcitée de faire cet effort. Pas d’appréhension, juste hâte d’y être. Au final j’ai dormi quelque chose comme 4 h. Réveillée par un orage, qui dure un peu. Y a pas souvent des orages sur Paris, mais le dimanche d’un triathlon oui. Ok, je vois le genre. Je me lève, je prépare les pancakes habituels et j’attends de digérer un peu le temps que l’orage passe.

NATATION / 5 KM

Je descend vers la piscine ( qui est à 3,5 km de chez moi à pieds ). Ce qui chauffe un peu mes jambes et articulations. L’été, ma piscine municipale a un bassin à l’extérieur, c’est quand même super agréable de nager dehors. Je nage avec mon maillot habituel, une bouteille d’eau sur le bord, un bonnet mais pas de lunettes, je déteste ça. Comme j’ai les cheveux très longs, ça devient impossible de nager sans coincer mes cheveux sous mes bras, du coup bonnet et style oblige. La distance à faire est 5 km, dans un bassin de 25 m, donc 100 aller retour à faire. Je rentre dans l’eau à 11h05. Je nage habituellement 2 à 3 km ( et ce régulièrement ), mais 5 km cela faisait bien 6 ans que je ne les avais pas nagé.

Alors, il y avait 1 ligne de nage et le reste de la piscine était sans ligne pour que les gens y jouent avec leur enfant. Mais bon, ça les gens ne le comprennent pas forcément, et reste planté en plein milieu de la ligne de nage… C’est une des choses qui fait que régulièrement je sors de l’eau à 2 km car ça me fait chier de slalomer entre les gens qui nagent pas, et qui bloquent la circulation. Dis comme ça, ça fait un peu la grosse conne de la piscine, mais je ne comprends pas pourquoi quand il y a une ligne brasse et une ligne nage rapide / crawl des gens viennent papoter deux par deux en brasse dans la ligne rapide. Sans parler des gens qui étaient au bout du bassin à rien faire, mais juste adossé contre le mur. Sur environ 15 aller retour je n’ai même pas pu toucher le bord pour tourner. 15 aller retour sur 100 c’est pas beaucoup certes, mais ça coupe vachement le rythme et pour quelqu’un qui va nager 1 km et bien ça représente 75% de sa séance. Donc si vous ne nagez pas la nage de la ligne, allez dans une autre ligne, et si vous ne nagez pas, allez buller ailleurs. Je sais pas c’est comme si quelqu’un se mettait en warning en plein rond point de l’étoile pour écrire des textos.

J’ai trouvé ma vitesse de croisière à partir du 8ème aller retour, entre 30 et 40 aller retour j’ai eu un point de côté de batârd parce que je dépassais plusieurs ( 5 ) personnes qui nager de la brasse. À partir du 50 ème aller retour, j’avais dépassé la moitié et il ne me restait plus qu’à raccorder jusqu’à la fin. Je n’avais pas soif, mal nul part à part au ventre avec une douleur de règles, pas de difficulté cardio ou musculaire. Vers 12h/12H15 la piscine se vide un peu et cela commence à être vraiment plus facile pour moi pour nager vu que je n’avais plus besoin de regarder où je devais nager, mais juste avancer. À 12H24 je passe les 3,8KM ( distance olympique du triathlon) et tout va bien. À partir de 12H30 je suis seule dans la ligne avec deux personnes qui s’entrainent pour le triathlon justement ( en compet ) donc les mecs nageaient drôlement bien c’était agréable. Au final je finis mon 5 km en 1H46, sans douleur ou difficulté particulière. Simplement mal au ventre, mais je suppose que les règles n’ont pas vraiment aidé. Mais je suis sortie de la, pas vraiment fatiguée et rassurée pour la suite du coup.

Donc, il faut que je progresse sur la vitesse parce que l’endurance n’est manifestement pas vraiment un souci.

Capture d_écran 2017-08-29 à 11.20.10

VELO / 50 KM

J’arrive à la salle ( je n’ai pas de vélo sur Paris ), pour mes 50 km et j’appréhende un peu parce que déjà je n’aime pas ça, et en plus j’ai tout de suite l’inconfort de la scelle. Donc bof. Lorsque j’arrive, le bâtiment est toute sirène hurlante ordonnant une évacuation complète du bâtiment à cause d’un incendie ( et non d’un exercice ), donc pas de vélo. Je suis obligée de rentrer chez moi. Je prends le temps de déjeuner, j’attends un peu ( plus de 30 degrès sur Paris) et je ressors.

Je reste quand même sur un sentiment d’échec sur cette partie,  même si je sais que ce n’est pas vraiment de ma faute, et je pourrai le faire une autre fois, ça me fait chier parce que là j’étais partie pour et hyper motivée quoi.

RUN / 10 KM

Je bois vraiment beaucoup d’eau à la base, et là avec la chaleur + l’effort du matin avec la natation j’avais tout de même les jambes super lourdes. Je me rappelle au bout de 500 mètres m’être dit que j’allais morfler. Je descend jusqu’au pont de Suresnes, sous les arbres je me prends moins la chaleur en plein dans la tronche, mais je transpire comme rarement je l’ai fait. J’ai une douleur à l’extérieur du genou gauche à partir du 3 ème km qui est vraiment trop présente pour ne pas avoir envie d’arrêter. Je poursuis, très difficilement mais je poursuis. D’habitude je cours autour de 6’05 / 6’15 le km, et la très péniblement sur du plat à 7’04. J’arrive au lac du bois de boulogne vers 9km, j’ai juste envie que ça s’arrête, je traine les pieds, je regarde où j’en suis tous les 100 m… le calvaire quoi. Et la BAM je tombe, je me tords le genou, je me fais un bobo au coude et je pète mon téléphone ( qui ne s’allume plus rien du tout ). Je me relève, court les 200 mètres qui me restaient ( merci la montre ) et j’essaye d’allumer mon téléphone. Au final je dois marcher pendant 1H30 pour rentrer chez moi. Sans pouvoir prévenir Nicolas que mon téléphone ne marche pas. 10 km en 1h09.

CONCLUSION

Je ne sais pas comment la course se serait passée avec le vélo en plus d’un point de vue genou. Sachant qu’il y a eu des transitions gigantesques entre chaque sport. La natation ça va, le vélo et bien ça reste à voir du coup ( avec un gros sentiment d’échec ), et la course heureusement que j’ai l’habitude parce que c’est le genre de course qui pousse quelqu’un à ne plus jamais courir je pense.

Donc pour la prochaine fois : Je ferai la distance olympique en natation, et pas autant ( pour plus de KM je me concentrerai sur une séance nage unique ), à voir pour le vélo, et moins chaud pour la course ça sera tout de suite plus supportable !

Ça reste une journée durant laquelle j’ai parcourus 12 km de marche + 10 km de course + 5 km de nage, donc j’ai quand même bien produit un effort, avec un goût de trop peu !

Capture d_écran 2017-08-29 à 11.19.33

Madi

Suivez-moi aussi sur instagram : @madi_mom_healthy

Publicités

7 commentaires

  1. La ptite famille baroudeuse

    100 aller/retour dans un bassin, c’est totalement dingue ! Autant les 50km à vélo n’inquiète pas mais pour faire ça dans une piscine, il faut une sacrée motivation et endurance, bravo !!

    J'aime

  2. uneviedecoquinou

    Et coucou!! C’est déjà très bien, il ne faut pas te dévaloriser, qu contraire,c’est vachement bien ! Moi je dois me remotiver également à perdre mes kilos, 11 au compteur, et la motivation est pas au rendez-vous en ce moment, je suis un peu déçu de moi, je dois me rebooster d’urgence! A très vite

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s