Semaine de travail en Bretagne

le

L’IDEE

À l’été 2017, je suis allée avec ma mère et mon beau-père, mes enfants, et mes frères à l’île de Batz, dans le Finistère. Coup de foudre pour l’île ! Faut dire, on est vraiment coupé du monde ! Pas de voiture, ou alors des tracteurs quoi, l’air et le bruit de la mer, très peu de monde, le sentiment du repos et de la sécurité !

Du coup, vers novembre 2017, me vint l’idée d’inviter une partie de mon équipe ( celles qui sont dispos en gros ) avec leurs enfants. Car le problème des conventions c’est que c’est possible d’y aller avec les enfants, mais compliqué. Alors si on va à la mer avec eux tout le monde est content ! J’envoie alors un mail à l’endroit où on avait loué pour réserver !

IMG_6491

LE DEPART

Le temps passe vite et puis voila on est déjà le lundi 23 Avril, quelques heures après mon retour d’Autriche. J’y étais pour une convention d’ailleurs. À peine le temps de dormir 2h30 que ça y est c’est le branle bas de combat ! A la base nous devions y aller en train, mais avec les grèves on se fait niker la tronche, donc on y va en voiture gentiment prêtée par papa. Caro, son mari et son fils partent de Nancy et sont là vers 4h en gros : ils prennent Elodie et Ambre au passage, et nous partons tous en même temps ! Dans notre voiture : Chloé, Madi, Candice, Aura et ses deux enfants + Miko ! On est plein à craquer ! Selon le gps c’est 5h30 de route, sans compter sur ma vessie. Il est 5h lorsque nous quittons la maison !

Nous faisons une première pause petit-déjeuner, une pause pipi plus tard, une autre pause pipi ( oui c’est un pur bonheur de voyager avec moi) et on arrive vers Saint-Pol de Léon. La, c’est le moment de faire des courses de frais sur le continent car tout coûte forcément un peu plus cher sur l’ile, alors on s’organise. On se grouille le fion, parce qu’on veut prendre le bateau de 13h30 et pas le louper. Sachez que nous avons croisé un camion Pipe Life, après un camion Welcum en Allemagne. Bon goût bonjour !

On ralenti sur le port, on jette passagers et bagages, et on se grouille d’aller garer la voiture plus haut dans la ville au parking longue durée. Au passage j’en profite pour aller retirer de l’argent car il n’y a pas de distributeur sur l’île. Au final : on arrive pile poil ! Fallait pas une minute du plus. Ça fait un sacré bordel de bagage et sac de courses je peux vous dire !

Pendant ce temps là, Aurelie sa mère et ses deux enfants font la route depuis Metz, et Marine fait la route depuis Rennes : tout le monde converge vers Roscoff !

J’avais pris le soin de réserver le taxile pour notre arrivée ! Et bien lui aussi était plein à raz bord ! On s’installe, les fatigués vont dormir, les petits détails de courses vont être achetés et on va à la plage ! Et là, je me souviens je me suis dis : on est lundi il est 16h, hier matin tu étais en Autriche, hier aprèm tu étais en Allemagne, cette nuit tu étais à Paris et là tu es sur une plage d’une petite île en Bretagne. C’était merveilleux, et ma reconnaissance pour ce que mon boulot me permet de faire : sans limite !

JOUR 1 LUNDI

Au final, tout le monde est là pour le diner, les dernières ont réussi à avoir le dernier bateau, les enfants jouent dehors, nous mangeons une première partie du repas au soleil, un verre de vin blanc et on sent les vacances ! Nous allons nous coucher bien fatiguées mais heureuses d’être là ! En tout cas moi j’étais heureuse d’avoir une partie de ma team avec moi !

JOUR 2 MARDI

La mission de la matinée c’est le pain et la poissonnerie. Les enfants jouent, on prépare le repas et le but du temps de repos est de travailler, et de se perfectionner sur différents aspects de notre job !

Le but de cette première journée de travail est de connaître ses propres freins. Ce qui bloque en nous. Et cela, c’est valable quelque soit notre activité professionnel : se connaitre pour s’améliorer.

On a un peu chié dans la colle pour la première journée car les enfants étaient surexcités du bulbe et ne nous ont pas laissé super tranquille. Du coup on a du arrêter en plein milieu. En même temps trouver un équilibre à 16 personnes c’est compliqué de gérer en une fois.

Le matin, elodie aura chloé et moi avons loué des vélos pour faire le tour de l’île : c’était fatiguant, venteux, mais tout aussi bien que décoiffant ! On a grimpé sur des rochers, on a évité la pluie, j’ai distribué des chocolats : bref un aprem bien breton !

Le soir on se fait un big apéro dinatoire hyper sympa et ouvre le magnum de champagne offert par la maman d’aurélie !

JOUR 3 MERCREDI

Je me lève un peu plus tôt pour travailler au calme, et en fait on fait toutes un peu la même chose sans se consulter c’est sympa ! On se retrouve à un prendre le café avec le brushing en vrac, à demi chuchoter dans la cuisine: et rien que ça c’était chouette ! Caro est partie marcher ce matin là.

On décide d’aller à la crêperie de l’île, je vous raconte pas la taille de la table. On a passé un bon moment en terrasse tous ensemble. Bon Lison a pris un coup de soleil sur un demi visage mais sinon tout le monde a apprécié !

En revenant on a réussi à s’organiser et finir ce qu’on avait commencé la veille. Aurélie nous a fait un exposé sur les personnalités et c’était génial ! Comment se voit-on et comment les autres nous perçoivent ? Et bien croyez-moi que y a de sacrés différences !

Afin de rattraper notre retard on cale aussi notre atelier sur la communication visuelle dans la journée, préparé par Chloé et moi. Et oui ! Je travaille avec les réseaux sociaux donc il est important de chouchouter la vitrine virtuelle que je propose.

JOUR 4 JEUDI

C’est le dernier jour où nous sommes toutes ensembles, car le lendemain matin Aurélie et sa famille rentrent sur Metz, et traversent donc toute la France! Donc nous profitons de cette dernière journée toutes réunies, car à priori la prochaine fois à se voir aussi nombreuses ce sera en novembre 2018 à Barcelone pour une convention internationale.

Le matin, Aurélie et moi allons marcher et nous faisons un super brunch ! Aura s’est démenée depuis la veille pour faire une brioche et des croissants maison ! Après la régalade direction la plage pour que les enfants jouent et que nous puissions travailler, nous y avons parlé de nos produits, de leurs composants, de quand ils sont le plus utiles: bref nous perfectionner car c’est assez facile. Nous en avons très peu : qualité et non quantité. Je ne sais pas si vous faites des réunions sur la plage, mais en tout cas c’est bien sympa. Bien entendu entre coupé de « maman? j’ai envie de faire pipi ».

En rentrant, nous partons pour le jardin exotique de l’île, ce qui impose une bonne petite marche, Candice râle au bout de 20 mètres, mais en avant ! Le Jardin coûte 5 e par adulte et c’est un pur splendeur ! Si vous allez à l’île de Batz : c’est un passage obligatoire qui va vous ravir !

Après le diner, nous faisons le dernier atelier, le plus dur celui sur le management fait par Elodie, auquel j’ai ajouté des mises en situation pour sortir des choses de soi. Alors, ça n’a pas été facile. Notamment, j’ai demandé à chacune d’écrire son défaut sur un papier, de me le donner, j’ai re distribué les défauts ensuite, et l’une après l’autre il fallait défendre son défaut comme si c’était le sien. Afin que celle qui l’avait écrit comprenne que finalement on peut le dépasser. Tout le monde était attentif car on se demandait qui avait pu écrire ça, et beaucoup se sont trompées. Nous avons fait aussi un exercice d’affirmations positives. La plupart ont su trouver tout de suite leurs défauts, mais elles ont toutes galéré à trouver 3 qualités ! Ensuite, on devait se lever et dire à voix haute ses trois qualités. Les affirmer aux autres. Ce dernier atelier, post diner a été très fort. Mais en parlant en mon nom, je ne m’attendais pas à une telle ouverture et une telle sincérité de toutes. C’est bien de l’avoir fait à la fin du séjour, car on était vraiment là physiquement et psychologiquement.

IMG_6504.JPG

JOUR 5 VENDREDI

C’est le jour du grand départ pour 2 des familles. Le matin c’est Aurelie et sa famille qui nous quitte, et le soir c’est Caro et sa famille + Elodie et Ambre qui voyageaient dans leur voiture.

Sauf que c’est aussi un jour qui rime avec gastro. Ambre et Marine sont malades comme tout. Il ne fait pas très beau ce jour là, comme pour nous pousser doucement vers la sortie. Je ne suis pas très douée pour les au revoir, alors je sais pas comment je me débrouille mais ça a l’air d’un « aller bisou à demain ». Alors que physiquement je sais que je vais revoir Aurélie en Novembre, peut être avant si je me déplace chez elle ou inversement proportionnel.

On fait un petit saut à la plage dans l’après-midi avec Chloé et Caro, et puis très rapidement c’est l’heure pour Caro et sa famille de partir. Sauf que 10 min avant leur taxi on se rend compte que du coup Elodie rentre chez moi vu qu’elle y dort avant de repartir à Lyon Dimanche, et qu’elle a besoin des clés de la maison. Clés qui sont dans la voiture sur le continent. Défi dans le défi : ils prennent le dernier bateau pour Roscoff, qui part de l’île de Batz à 18H45, et le tout dernier bateau pour revenir à Batz est à 19H. Minhin. Il faut 10 min à pieds pour aller du port au parking, donc je fais une prière de Usain Bolt pour courir tout ce que je peux pour faire l’aller retour à temps. Je vomis mes poumons en route, une mamie m’encourage par sa fenêtre, je suis rouge comme jamais je l’ai été, mais je l’ai fait. Je jette les clés et un bisou et je pose mon ionf dans le bateau. Mission accomplie. On passe la soirée de la gastro avec Marine qui sort de sa grotte. Miko trouve le moyen de se battre le dernier soir bien évidemment.

JOUR 6 SAMEDI

Je me lève super tôt, car notre dernier jour sur l’île, mais je sais que j’y reviendrai avec l’achat de la maison, donc cet été va y avoir de l’arrachage de moquette mais ça je vous en parlerai dans un autre article ! Kenan a rejoint le club de la gastro. Mais Candice quant à elle a fait son propre club : celui du sac de caca pendant 8 jours de rétention. Heureusement que Caro était là + appel à la pharmacie du continent. On boucle les valises, on fait 12 fois le tour des pièces pour vérifier qu’on a rien oublié  et puis c’est parti pour le retour.

Bateau + voiture top départ à 10h + embouteillages à Paris comme d’hab.

Miko craque et me fait pipi dessus, un pur plaisir. Elodie qui est donc arrivée la veille, est allée faire un tour à Paris et s’est fait dérober son porte feuille, donc fini au commissariat : beaucoup trop de fun pour elle. T’as fait quoi aujourd’hui ? Tour Eiffel – Police. On dépose Aura et ses enfants à Porte d’Auteuil, on choppe ma meilleure amie Estelle au passage et enfin à 20h15 on est à la maison. Douche + repas qui font plaisir !

CONCLUSION

J’écris cet article une semaine après, et j’ai beaucoup de mal à aligner mes idées. Dans le sens où y a eu tellement de vie, tellement de dialogues pendant ces 6 jours, que je confonds les jours et j’ai énormément de mal à démêler les souvenirs. Mais c’est positif, ça veut dire que rien ne se détache plus que le reste et tout reste très compacté et lié dans ma tête.

J’ai apprécié passer du temps avec une infime partie de mon équipe. Les découvrir au quotidien sur une semaine, les connaître en tant que mère, se voir la gueule en vrac et sans soutif. Je crois qu’on était toutes là, authentiques, avec nos défauts, nos cernes, et nos qualités. Ce qui est certain c’est que j’ai énormément appris, sur moi, sur elles, sur mon travail que j’aime tant, et sur tout ce que je peux entreprendre encore pour m’améliorer. Plus encore : aider les autres à s’améliorer.

J’ai apprécié partager ces plages et cette île coup de coeur avec des gens proches pour moi.

J’ai hâte de faire la version 2019. Merci les filles !

MRFN7268

Madi

Suivez-moi aussi sur instagram

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s