MarchRathon : 42 km dans Paris

Le 21 Mai m’a pris comme une envie de pisser le désir de marcher 42 km en une journée. C’est pas l’envie qui manque mais plutôt une question d’organisation parce que ça veut dire que je dois avoir au moins 12h pour moi, mais le minimum syndical quoi. Parce que je vais faire un certain nombre de pauses plus ou moins longues donc compliqué de s’accorder avec des baby sitter. Là, cette semaine je n’ai pas Candice et Aurore est chez papi mamie, il fait beau, je n’ai pas d’obligation de rdv : les planètes sont alignées il faut saisir ce moment.

LA VEILLE

J’ai préparé tout mon itinéraire pour savoir exactement où je vais, et ne pas zoner sans but. Je repère aussi où je vais car je vais être une fille solo dans Paris et notamment tôt le matin, donc bon je vais éviter de me faire kidnapper. Vous rigolez ou vous vous dîtes que je suis parano mais venez à Paris à 5h du mat vous changerez d’avis haha. Itinéraire OK.

Je me repose sur la fin de la journée, je bois beaucoup d’eau, et ce soir ce sera un plat pleins de sucres lents. Je prépare également mon repas de demain midi, ainsi que tout un tas de collation, parce que je vais dépenser beaucoup d’énergie, et ça serait con d’abandonner parce que je fais un malaise comme une connasse toute seule dans paname. Je me prépare une quantité pas possible de flotte, et je me prépare psychologiquement à devoir aller faire pipi un max de fois dans les starbucks / mac do / centres commerciaux. Je vous ferai un guide de où faire pipi à Paris.

Je prépare aussi ma montre pour bien voir mon avancée, mon portable et mes écouteurs, ainsi que des chargeurs nomades pour ne pas me retrouver en rad. Je pense à prendre des  chaussures de rechange pour alterner : ça m’avait bien servi quand j’avais fait 34km. Voila, tout ça dans mon sac à dos. Réveil à 4h du matin. Départ prévu à 5H. J’espère être chez moi pour 18h en gros avec mes pauses.

Ça c’est la théorie.

LE JOUR J : LE DEPART

Je me réveille à 4h du mat, j’ai dormi beaucoup par j’étais surexcitée à l’idée de faire cette journée. Je me lève, et je te bouscule… ah non c’est claude ça pas moi. Je me lève, je me douche, je ne me maquille pas parce que la franchement inutile vu la journée fatigante en perspective, je prends mon petit déj, je regarde des videos sur youtube : je glande quoi. Je commence à me préparer et j’y vais. Ah ba non, y a le chat. Bon je reviens donner à manger au chat. Je repars. Ah ba, toujours pas, j’ai oublié mes écouteurs. Je pars. Ah ba non : j’ai oublié ma montre. BORDEL. Bon j’y vais. L’histoire nous montrera plus tard que j’ai en plus oublié de prendre une fourchette et mes lunettes de soleil. Genius.

IMG_9107

LES 10 PREMIERS KILOMETRES

En gros c’est tralala youpi. Il fait bon, je suis seule dehors, y a que des chats, des araignées et moi. Du coup, j’écoute de la musique à fond, je danse, je chante seule. Si j’avais été bourrée ça aurait peut être donné un truc similaire vu l’horaire.

J’arrive à la Défense à 6h20 en gros, le jour se lève et présente plein de couleurs. C’est beau, y a pas de bruit, très de gens. Ou alors des gens qui se lavent dans la fontaine. J’en suis à 5,7km. J’aperçois au loin l’arc de triomphe : c’est mon prochain but. En fait pendant toute la sortie j’ai fonctionné comme ça : par but à court terme. Là j’étais concentrée sur l’Arc de Triomphe et je ne pensais pas du tout aux étapes d’après. Il faut s’avoir que je commence à avoir envie de faire pipi à 6h30.

IMG_9108

La partie la Défense – Arc de Triomphe est drôlement chiante parce que c’est 5km de ligne droite. Au mieux, on traverse une rue quoi, c’est pas folichon. Quand je suis arrivée au pont de Neuilly le soleil rougeoyant se reflétait sur la Seine, c’était beau. Mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser à deux faits divers qui ont eu lieu ici. Une dame tuée par un schizophrène et laisser sur les marches devant lesquelles j’étais en train de passer. Et une autre dame, un peu plus vieille, tuée par deux gars qui voulaient sa thune, dans sa péniche qui était en gros amarrée pas loin de là où j’étais. Hey ! merci cerveau pour ces chouettes infos de bon matin, ça t’es pas obligé de le retenir.

Je reçois un message de Morgane pas longtemps avant Porte Maillot, qui elle se trouvait à se moment là à San Francisco en partance pour NYC, ça me passe le temps avec grand plaisir, parce que je m’emmerdais rudement à ce moment là, c’est normal il était encore super tôt + l’envie de faire pipi qui se manifeste encore plus.

J’arrive enfin en haut de l’avenue de la grande armée, je passe par le souterrain pour atterrir sur les Champs et là direction Mac do je sais que ce sera ouvert tôt. Je ne suis pas fatiguée mais je prévois une pause pour les pieds, surtout pipi, et je bois un peu.

IMG_9109

DE 11km à 25 KM

Je change de chaussures et je repars. À ce moment là dans ma tête, j’avance hyper vite, je vais plier ce marchrathon méga vite, lol et dire que j’avais pensé à 12h à la base.

Paris se réveille, mon prochain but c’est la place Concorde, je croise des gens qui vont tôt au travail, je croise des gens qui font du run. Il commence déjà à faire chaud, quand j’arrive sur la place je m’aperçois qu’ils sont en train démonter la grande roue !

IMG_9111

J’avance bien, sans être fatiguée. Et devant moi, des petites étapes en sauts de puce qui vont plus me rythmer par rapport au début de ma journée. Ensuite j’enchaine par la Madeleine, mais je ne rentre pas dedans, c’est toujours un enfer pour traverser dans ce coin.

IMG_9112

Difficile de croire en voyant ces photos qu’un orage de salope m’attends 7h plus tard. Je reviens sur mes pas, je passe par Faubourg Saint-Honoré, Chloé m’envoie un message, je l’appelle ( et là le temps passe beaucoup plus vite en étant au téléphone très clairement ). On parle de boulot, de connerie. Me voilà à Place Vendôme.

IMG_9113

Je marche en pilote automatique vers l’Opéra Garnier, je suis tellement absorbée que j’oublie même de prendre une photo. Mais pas grave j’ai de nouveau envie de faire pipi alors je pense aux wc des galeries Lafayette juste à côté et ça me permettra de voir le panorama. Tout en étant encore au téléphone avec Chloé bien sûr. On n’est plus à ça près. Surtout qu’au moment du pipi on avait une discussion super sérieuse de boulot.

IMG_9114

Devant moi, une prochaine bonne étape : aller des galeries à Montmatre. Je raccroche avec Chloé, et en avant. Je passe par la rue des martyrs qui est vraiment super chouette. Un petit village, joli, commerçant, et sympa. Faudrait que je vienne une fois mais que je m’y arrête surtout en fait haha. J’arrive au manège en bas du sacré coeur, et Nico m’appelle. Je fais toute l’ascension au téléphone, et il fait bien chaud sa mère à ce moment là. Une fois arrivée en haut, je raccroche avec Nico. Je profite de la vue en mangeant une collation : amandes et compote ( bien sûr eau à gogo ).

IMG_9115

J’ai bien sûr croisé plein de mariées asiatiques venues se faire photographier dans ce lieu mythique. J’ai entendu des touristes dire que c’est normal de pas voir la tour eiffel c’est parce qu’on est plus à Paris mais à Montmartre. Je ne fais pas une longue pause, peut-être 15 min quelque chose chose comme ça. Je repars et je descend vers le jardin du Palais Royal. Pendant ce temps je suis au téléphone avec Aurélie, pareil on parle de boulot et de conneries. Et me voila au jardin.

IMG_9117

Il est même pas midi, j’ai fait plus de la moitié, j’ai un poil mal dans le haut du dos, mais j’avance bien je suis contente. Je pense à faire une pause dans pas trop longtemps pour faire une récupération de mi parcours. J’appelle maman entre la comédie française et l’hôtel de ville. Je m’arrête au Starbucks. J’élève mes jambes, je m’allonge autant que possible, et je bosse un peu sur mon téléphone.

IMG_9118

À ce moment là, j’ai encore ce sentiment de « tout va bien, les oiseaux chantent, il fait beau, trop facile ce marchrathon ».

DU KM 25 AU KM 34.

Je pourris les chiottes du Starbucks avant de repartir. De rien, c’est cadeau. Mais autant que vous sachiez à quoi vous attendre si vous souhaitez en faire un. Vous allez avoir une ou plusieurs popotite sauvage dans la journée.

Je repars donc beaucoup plus légère, direction Bastille, en passant par le marais et la place des Vosges. Il fait encore très ensoleillé, j’ai chaud, j’ai du mal à ouvrir les yeux, mais ça va. J’ai mis bien 5 min à ce que les pieds redémarrent bien par contre.

IMG_9119IMG_9086IMG_9092

J’arrive vers Bastille, y a beaucoup beaucoup de monde, c’est assez oppressant et notamment beaucoup de force de l’ordre. Je ne sais pas ce qui ce passe mais je suis peace and love dans ma tête alors je m’en fous. Je papote avec Anne-Julie à ce moment là, on se raconte pleins de conneries.

IMG_9120

Je continue vers quai de la râpée, je traverse sur Rive Gauche vers le jardin des Plantes, j’ai de nouveau envie de faire pipi bien entendu. Heureusement il y a des wc dans le jardin. Je commence à avoir mal aux pieds quand même à ce moment là, car attendre au feu devient pénible, le mouvement permanent aide à ne pas y penser.

IMG_9121

Vous voyez déjà un peu, le temps commence un peu à changer, mais toujours très chaud.

Je sors vers les arènes de Lutèce, je descend vers Jussieu, et remonte vers le Panthéon. C’est un chemin que je connais par coeur vu que la piscine pendant mes études étaient dans ce coin. Enfin, globalement sur tout le parcours j’ai un bon sens de l’orientation, j’étais en pilote automatique sans me poser de question.

IMG_9122

Là à 30km je commence à en avoir un peu marre parce que je ne vois pas le bout. J’ai déjà fait 30 km, il m’en reste 12 j’ai l’impression que ça n’en fini pas. Je vois plein d’étudiants se rouler des pelles devant la bibliothèque, l’entrée de la Sorbonne est devenue une boîte select vu le nombre de vigiles.

Je descend vers le Jardin du Luxembourg, mais pas envie de m’arrêter parce que là j’ai envie de finir. De rentrer. J’ai mal aux pieds, mal entre les omoplates. Mais le moral va bien, je suis de bonne humeur, les genoux ne me posent aucun problème. Mais au moins c’est de la descente donc ça déroule tout seul.

J’arrive à Saint-Michel, je tourne vers Notre-Dame, là 45000 touristes, c’est normal il faut s’y attendre. Je ne m’arrête pas je continue, sinon j’ai pas fini.

IMG_9123

Notre-Dame c’est un cap psychologiquement. Ça y est j’ai presque fini. C’est la fin. Il me reste 2h15/2h30 de marche quoi. Aller ça va le faire. À 17h t’as fini Madi.

Je repasse sur Rive Droite, et là je suis vraiment en train de déguster. Mais les pieds, juste ça, le dos ça va si je tourne pas ma tête comme un hibou. Mais chaque pas, mon corps me dit d’aller me faire voir. Je sais qu’il y a un mac do en face du Louvre, alors j’accélère la cadence pour y être. Je me reprends un thé. J’enlève mes pompes et oooh le bonheur.

Des personnes à côté de moi me divertissent beaucoup également.

IMG_9124

IMG_9125

IMG_9126

DU KM 34 AU KM 42

Et là, c’est le drame.

Je suis une bonne heure au mac do. Les pieds pas dans les chaussures, tranquillou. Ça me fait franchement du bien. Je papote sur mon téléphone, je me marre avec les copines.

Mais dehors, un déluge a commencé. Je regarde la météo et c’est la merde.

IMG_9127

Là, ça aurait été plus facile pour moi de rentrer en métro, et d’arrêter là. Et me dire, t’as fait 34 km c’est déjà hyper bien. Non. Je suis venue faire 42km pas 34.

Donc je change de chaussures, je range tout bien dans mon sac pour pas que ça ne prenne la pluie : mon passeport, mon portefeuille, mon livre, mon portable, mes cables, mes chargeurs.

Et je sors.

J’ai rarement vu autant de pluie. Y avait un volume d’eau dantesque. À peine au coin de la rue j’étais déjà trempée. Je reste sous les arcades des tuileries pour avancer mais je sais que ça ne va pas durer. La seule qui m’inquiète vraiment c’est l’orage. J’en ai vraiment très très peur. Même chez moi dans mon lit. Alors imaginez en dessous. Là encore, j’aurais pu rentrer et me dire : aller tu vas tomber malade, c’est pas top d’être dehors sous un orage etc. Mais non, j’ai couru. J’étais seule place concorde, pour remontrer vers clemenceau. Pour remontrer les champs, j’étais là à regarder tous les gens qui se cachaient dans les boutiques. J’avançais en me bouchant les oreilles, car l’orage était clairement au dessus de Paris. J’avais hyper froid, j’avais du mal à regarder devant moi niveau flotte dans les yeux. Je me parlais à voix haute « aller madi avance putain aller ».

IMG_9104

IMG_9101

IMG_9102

J’ai pris le RER à Charles de Gaulle étoile, à ce moment là j’étais à 37 km. Je me rapprochais de mon but final. Et je me suis dit dehors ça devient impossible. Mais les couloirs de RER c’est grand alors grapille mètre par mètre. Je me suis obligée à ne prendre aucun RER tant que je n’avais pas atteint le KM 38. Ce que j’ai fait.

Une fois dans le RER j’ai laissé une marre d’eau, qui dégoulinait autour de moi. À la Défense, pareil je me suis obligée à marcher en rond dans le centre commercial jusqu’à voir le 39 apparaitre. J’avais super mal aux pieds, j’étais fatiguée psychologiquement par ce déluge. Mais je voyais le bout de mon calvaire. Je me posais un peu et je continuais mes tours dans la Défense.

Sauf que.

Sauf que, quand je me suis assise, que j’ai pris mon téléphone, il ne marchait plus. Que je le branche ou pas. Je me suis donc relever, je suis allée à Orange, le gars m’a expliqué comme si j’étais une grosse conne que là c’est Apple, pas Orange. Je suis allée chez Apple : rdv pour dans plus d’une heure et demi. Mais je ne peux pas rester dans le magasin je suis trop trempée. Je dois donc attendre dehors. Je marche un peu pour atteindre le 40 km. Je vais faire pipi et je ne vous raconte pas la difficulté avec des habits 100% trempés. Pas mouillé hein, trempé : lourd d’eau.

Je reviens à Apple, je suis au KM 40. Après des heures d’attente, de diagnostique : mon tel est mort car mouillé. J’ai vraiment envie de pleurer parce que tout ça d’effort pour ça de résultat. Je me ressaisi. C’est du matériel. Je travail dur et j’ai l’argent pour. Alors c’est chiant, j’ai le seum mais ce n’est pas grave. Je ne dois pas y donner plus d’importance que cela. Sachez qu’un iphone qui prend l’eau n’est ni pris en charge par votre opérateur ni par le constructeur c’est 100% votre faute. Je repaye donc 339e de téléphone. Il coûte cher ce marchrathon ma parole.

Je vais prendre le bus, il passe dans 23 min, y a énormément de monde. Je suis fatiguée, j’ai froid, j’en ai marre, j’ai mal aux pieds. Il est plus de 20h et personne n’a de mes nouvelles depuis 16h30. Mais il me reste 2 putains de kilomètre à finir.

Je prend le bus et c’est une pure souffrance au niveau des pieds et du dos. Je sors longtemps avant chez moi pour faire ces satanés 2 km qui me restent.

Je les fini, au coin d’une rue résidentielle. Juste mes douleurs, ma montre et moi. Pas de monument. Pas de copines à qui le dire en direct. Juste moi. Et mon amertume dû aux 339e. Je ne le savoure pas vraiment.

Je rentre chez moi. Je prends une douche chaude, je mange un peu et je m’endors tôt.

Ces 8 derniers kilomètres ont été abominable. Mais c’est la chute téléphonique qui m’a achevé. Pas la pluie, pas l’orage.

Un jour après, 24h exactement après, j’écris cet article et je suis fière de moi. Et vous savez quoi : j’ai envie de le refaire, sans drame téléphonique.

CONCLUSION

J’avais peur de m’ennuyer juste moi avec moi, mais non pas du tout. Je n’ai rien lâché et je suis allée au bout. Je suis fière de moi, de mes jambes, de mon mental. J’ai bravé une peur, j’ai vécu toutes sortes de sentiments, j’ai fait une chouette balade dans Paris et ça valait le coup. Bon par contre si ça me coute 339e à chaque fois ça va être longuet.

CE QUE J’AVAIS PRÉPARÉ

3L d’eau / Un tupperware de collation / des pompotes /2 paires de chaussures / 2 chargeurs nomades / un livre

POUR LA PROCHAINE FOIS

  • une crème anti irritation parce que la le sac a frotté 16h au même endroit
  • Pas la salade, je mangerai sur place car trop lourd sur le dos.
  • 1,5L d’eau et je rachèterai une bouteille en route: trop lourd sur le dos
  • des lunettes de soleil
  • une pochette hermétique pour mon téléphone
  • pas mon livre
  • un brumisateur

J’aimerai en faire un en juin, accompagné cette fois par des copines, pas forcément tout du long par quelques tronçons ensemble selon les dispos des unes et des autres.

En tout cas, c’est un beau défi que je vous conseille de faire : mais prévoyez très très très large pour ne pas vous stresser. Il faut quand même être bonne marcheuse, avoir des très bonnes chaussures et pas faire ça en converse ou Stan Smith. Une culotte mega confortable, un pantalon léger, avec des coutures plates qui vous nikent pas au frottement. Et surtout : une volonté de fer.

IMG_9128

Madi

Suivez-moi aussi sur instagram @madi_mom_healthy

 

Publicités

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Les Lunettes de Jenny dit :

    Waou ! Bravo ! Je suis impressionnée, tu as dû voir de belles choses. Perso, mon max c’est 20km lorsque je pars à l’étranger. C’est ma moyenne quand je visite une ville.

    J'aime

    1. Madi dit :

      Ouais c’est une moyenne « je suis claquée » à la fin haha

      Aimé par 1 personne

      1. Les Lunettes de Jenny dit :

        Tu m’étonnes !! En tout cas ta photo de la tour eiffel avec l’éclair est superbe !

        J'aime

      2. Madi dit :

        Merci BFM

        Aimé par 1 personne

  2. Marine dit :

    Tu m’a convaincu ! Je prépare mon itinéraire pour en faire un à Rennes !

    J'aime

    1. Madi dit :

      Je suis sure que tu vas adorer et tu vas refaire le monde dans ta tête ! Et puis ça nous permettra à toutes de voir plein de photos de Rennes

      J'aime

  3. chenillenvol dit :

    Bravo pour ta réussite! J’en suis très loin mais atteindre ses objectifs permet une grande fierté.

    J'aime

    1. Madi dit :

      Exactement ! Je te souhaite bcp de réussite dans tes objectifs également !

      Aimé par 1 personne

  4. Annejulie dit :

    Admirative et du parcours, et du courage et de l’idée.

    Franchement, je me répète mais bravo !! C’était un superbe challenge et tu n’as rien lâché malgré les foutues péripéties !!

    L’idée d’en refaire un accompagné sur quelques tronçons, c’est excellent 🤗

    PS : la crème anti irritation c’est vraiment pour ton dos ou plutôt piur Monsieur l’agent de police 🤔😂 ?

    J'aime

    1. Madi dit :

      Ahh ahaha c’est pour mes bras pas pour des couilles

      J'aime

  5. ansotop dit :

    Félicitations. C’est vraiment top comme projet. Si tu aimes encore plus l’aventure, sache que les toilettes publiques dans la rue (JC Decaux) sont gratuites 😉

    J'aime

    1. Madi dit :

      J’attends Mike Horn pour me lancer dans ce genre de chose.

      Aimé par 1 personne

      1. ansotop dit :

        Ahaha, il faut en effet des bonnes connaissances de survie en milieu hostile !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s