Lettre à ouverte à la femme parfaite des réseaux sociaux

Salut toi la femme parfaite, en ce dimanche pluvieux je pensais à toi, et j’ai eu envie de t’écrire. 

Tu sais, j’avais déjà écrit un article à propos de la malveillance sur les réseaux sociaux, mais là c’est autre chose. J’ai envie de te dire merde en fait, pour toute cette culpabilité et cette hypocrisie que tu véhicules.

Toi, la femme parfaite qui prétend sortir de chez elle tous les jours de la vie brushingée et maquillée à la perfection, alors que c’est faux

Toi qui ne se dispute jamais avec son mari/copain/copine/femme, car tu es une pro des conseils de communication; alors que c’est faux

Toi qui fait 18h de sport par semaine et explique aux autres à quel point elles ne sont pas organisées que c’est très facile à faire; alors que c’est faux

Toi qui ne mange que de saison, 100% local et qui fustige les autres; alors que c’est faux

Toi qui n’est jamais allée au fast food de sa vie; alors que c’est faux

Toi qui commence le zéro déchet et qui allume chaque personne qui ne vit pas comme un ermite dans sa grotte; alors que tu fais encore des trucs pas zero déchet

Toi la femme parfaite qui mange parfaitement et qui n’a jamais fait un seul écart de sa vie, alors que c’est faux, et que hors insta tu es comme tout le monde

Toi la femme parfaite : je te dis merde. Parce que je ne suis pas comme toi, et je fais pas semblant de l’être. Tu sais quoi ? Je me maquille : parfois, je me coiffe : parfois, et j’ai aucun problème avec ça. Je me dispute avec mon mec et c’est pas un secret : et je suis ok avec ça, je ne cache pas une vie imparfaite. Je fais du sport, et parfois moins, et parfois plus, et parfois pas mais en fait c’est pas grave : j’essaye juste de faire de mon mieux. Je ne cherche pas une ovation des réseaux, je fais du sport pour moi, pas pour les like. J’essaye de manger de saison et local, mais c’est dur. Mais ça veut dire quoi ? Que c’est ma vie, et que j’ai une marge de progression c’est tout. Je ne me flagelle pas non plus si j’achète une orange. Je ne vais vraiment pas souvent aux fast food, mais je mange parfois des pizza des burgers des glaces chez moi, plus parce que j’aime bien être chez moi en fait et tu sais quoi ? C’est ma vie, et je suis ok avec les pizza et tout ça, et je fais chier personne qui en mange. J’ai commencé le zero déchet, et la encore c’est dur. J’ai un mec qui comprend pas des masses le concept et qui a pas forcément envie de comprendre car son train train lui convient et qu’il n’aime pas le changement. Donc je fais encore pas mal de choses avec beaucoup de déchets, mais c’est pas grave : on va progresser, à notre rythme. Pas pour des likes, mais pour nous. Et je vais faire chier personne qui fait pas ses courses comme moi. Et puis tu sais quoi je suis la pro des écarts haha, et je m’en fous. Voila, tu vois, je suis parfaitement imparfaite et je le vis très bien. Donc toi, la femme parfaite culpabilisante mieux que les autres, balaye devant ta porte, lâche prise, et va pas souler les autres. Si tu fais partie des victimes des femmes parfaites, dis leur merde. Elles vivent pas chez toi, dans ta vie. Laisse pisser.

Et puis à toi la mère parfaite, 

Toi qui a commencé une méthode d’éducation et qui est persuadée que c’est la méthode universelle qu’il faut à tout le monde, toi qui est incapable de comprendre que chaque famille et chaque enfant est différent, et ce qui marche avec toi ne marche pas forcément sur les autres, mais toi tu es incapable de le comprendre ça,

Toi qui pratique la diversification alimentaire menée par l’enfant et qui méprise les mamans qui font des purées et des compotes, toi qui fait ou achète des purées et des compotes et qui trouvent que les mamans DME se compliquent la vie,

Toi qui pratique le co dodo et qui reproche à celles qui ne le font pas de ne pas aimer leurs enfants, Toi qui ne pratique pas le co dodo et qui accuse celles qui le font de ne plus avoir de vie privée,

Toi qui attend chaque occasion sur le feed ou insta pour prodiguer la bonne parole sous le ton de l’accusation, au travers d’une valorisation de ce que tu fais toi. Je te dis merde aussi à toi. 

Moi je suis loooin d’être la mère parfaite. C’est simple, j’en ai littéralement rien à foutre des modes educatives. Je fais en fonction de moi, de mon foyer, de mes enfants. Ce qui fait que j’ai allaité candice et pas aurore, que je cuisine presque tout moi même mais que j’ai pas envie de faire la dme, que je travaille à la maison mais que j’ai pas envie de faire l’école à la maison, que j’aime mes enfants et qu’ils dorment dans leurs chambres. Ça veut dire aussi que parfois j’achète du tout fait, et des couches, et des lingettes, que je les ai fait vacciner quand bien mêmes bien de femmes ne le font pas, et puis pas mal de fois je gueule, et je dis des gros mots et putain tu sais quoi ? C’est comme ça, et je le vis bien. Y a des moments, mes gosses me sortent par les yeux et je le dis aussi. Je ne vis pas dans ma propre vie fantasmée. Je suis bordélique, j’adore cuisiner et je déteste le ménage. Je travaille sur les réseaux sociaux donc je suis 8h par jour sur l’ordi et mon tel, et j’allume la tv à mes enfants. Et ça va. Je suis ok avec ça. Mes journées se passent cool, je culpabilise pas de la mère que je pourrais être, je suis en phase avec la mère que je suis au présent.

Tu sais quoi : la mère parfaite, la femme parfaite, c’est un putain de mythe. À la base y avait la propagande controlée par les publicitaires et/ou l’état. À présent, y a l’auto propagande, contrôlée par soi même et son besoin de paraître, très loin de l’être réel. Les réseaux challengent les gens à prétendre d’être des personnes qu’ils ne sont pas. Je ne compte plus le nombre de mp qu’on m’a envoyé pour me dire de faire comme ci ou comme ça, je postais pas assez de ceci ou pas assez de cela, que j’avais caché ceci ou cela et nia nia nia. C’est mon feed insta, pas ma vie. Alors, si tu es arrivée au bout de cet article de connasse un peu veners, franchement laisse tomber la perfection, c’est trop 2018. On est en 2019, relax toi sur la vie, laisse les reloues à leurs conseils, et vis pour toi.

Madi

 

 

 

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. missnounours dit :

    Je ne dirais qu’une chose « AMEN ». Entièrement d’accord avec toi. Il en va de même pour les copines relous qui se prennent pour la mère parfaite.

    Aimé par 1 personne

  2. Au régime ! dit :

    Tout comme Miss Nounours : Amen !!

    J'aime

  3. petitespheres dit :

    Wow, j’adore ton article et je suis entièrement d’accord avec toi, personne n’est parfait 🙂

    J'aime

  4. PIRES dit :

    Eh bien Bravo!
    J’adore.

    Mais tu sais quoi? J’ai cru que tu étais presque ce genre de mère parfaite. Ahah si si je t’assure.
    Sinon mis à part ça… C’est bien dit, et je suis entièrement d’accord.

    Bonne journée Madi, et passe une excellente journée de Non mère/femme parfaite. 😉

    J'aime

    1. Madi dit :

      Haha bonne journée de non femme parfaite a toi aussi

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s