Vis ma vie de mini vessie

le

Tu sais quand on dit que les filles sont des pisseuses? Dans mon cas, c’est une légende urbaine directement fondée sur ma vessie.

C’est simple, depuis que j’ai eu mes enfants ma vie est devenue une aventure permanente pour trouver des toilettes.

Manifestement, elles ont cru que ma vessie était un trampoline. Depuis la dite vessie a une autonomie très limitée. De ce fait, ma famille se fout de ma gueule en permanence. Si je suis dans un lieu depuis une petite heure, ça vanne rapidement « ba alors madi t’es toujours pas allée aux toilettes ? » ultra lol.

Y a des gens qui organisent leurs journées en fonction de leur travail, ou de leurs enfants, moi c’est en fonction de mon pipi. Je t’explique.

Je bois énormément d’eau, ce qui fait que naturellement j’entretiens mon effet passoire. J’entends souvent des femmes se plaindre de quoi ça les soulent de pisser, et de ce fait boivent moins. Bon, boire au minimum 1,5L d’eau par jour c’est vital les gars, se contenter de la rosée du matin n’est pas suffisant. J’avoue que je pousse le bouchon et je suis plutôt entre 2 et 4L selon les jours et la saison. Je suis à peu près persuadée que quand je marche on peut entendre un floc floc venant de moi. Je pourrais moins boire oui, mais la capacité de ma vessie ne va pas changer. Et les bénéfices vitaux évident de l’eau en grande quantité dans la journée ne sont mêmes pas discutables.

Toutefois, la grossesse et le ratiboizage de l’organe a changé mon quotidien.

Les nuits : je ne fais quasiment plus de nuits complètes sans me réveiller. Enceinte, je faisais pipi au moins une fois par heure, à présent je me réveille toutes les 2/3h. Ce qui fait que quand je dors 5 ou 6h, je me lève au moins 2 fois. Ça c’est un peu chiant. Pour que je ne me réveille pas : il faut vraiment que je sois au bout de ma vie en terme de fatigue. Ça doit arriver 1 à 2 fois par mois très grand max.

La journée : quand je vais faire une petite balade, je fais pipi avec mes chaussures et mon manteau histoire d’être sure et certaine que ce soit le méga dernier moment. Et tu peux être sur que quand je rentre chez moi une à deux heures après c’est le premier truc que je fais aussi. Quand je fais les courses c’est comme une apnée de 1h30 que je prends avec ma vessie. Dans ce sens, c’est vraiment très handicapant.

Comment survivre en milieu hostile ? à force tu sais qu’il y a des toilettes publiques dans les supermarchés, dans les mac do, dans les starbucks, dans les musées. Mais maintenant que je suis à Thonon et plus à Paris j’ai l’impression qu’il faut que je cartographie mon nouveau territoire pokemon. C’est pourquoi, les sorties dans des lieux inconnus sont un peu stressantes pour moi, parce que je sais inévitablement que je vais avoir envie, sans savoir où je vais pouvoir aller. Alors, quand je pars en voyage je vous dis pas le bordel.

Le pire cauchemar de ma vessie est le principe de l’embouteillage.

Si toi aussi tu as une vessie de la taille d’une noisette : fais moi signe qu’on soit solidaire !

Madi

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Au régime ! dit :

    Désolée… je suis toute l’inverse. Je peux faire une fois le matin au réveil, une fois vers midi après ou avant le repas, et une fois le soir en rentrant du boulot… Et pourtant je bois pas mal aussi. Entre la bouteille d’eau qui me quitte rarement et mes tisanes à longueur de temps… grosse grosse vessie.

    J'aime

    1. Madi dit :

      Amazing ! C’est un autre monde ahahah un univers parallèle

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s