Parisienne expatriée : 1 mois de vie savoyarde

Ça y est, ça fait déjà un mois qu’on vit en Savoie. Je ne me sens toujours pas dans les Alpes, même quand j’ai une piqûre de rappel quand le temps est découvert et que j’ai bien les montagnes juste en face de mon visage. Je ne me sens pas non plus savoyarde parce que ce n’est pas mon département. Je regarde la météo instinctivement vers Paris.

Un mois après, on a pris nos habitudes. On a fait 4 fois les courses de la semaine, on commence à prendre le pli de ce côté là. Par contre, je suis toujours à la recherche d’un marché de fruits et légumes à proximité. On a commencé les recherches de médecin, véto. Nico a été aux impôts vu qu’il travaille en suisse et vit en France. J’ai fait le changement de caisse pour la sécu. On a fait le suivi de courrier pour 6 mois. Bref, les choses qui prennent du temps à se mettre en place, se mettent doucement en place.

On attend toujours de trouver les meubles coups de coeur pour les acheter, donc on croise régulièrement les cartons de livres.

On a pris les habitudes du quotidien sur le rythme de travail de Nicolas et du mien.

J’explore au fur et à mesure des balades les environs à pieds autour de chez moi. Trouver une putain de boîte postale a été une épreuve par exemple.

Mais, au bout d’un mois, Paris me manque vraiment. Désolée pour toutes celles qui m’ont affirmé que JAMAIS je ne regretterai Paris. Déso les filles, mais moi je ne suis pas partie de Paris parce que j’en pouvais plus. J’adore les grandes villes, j’aime MA grande ville. Les musées me manquent, le métro me manque ( oui c’est possible ), les starbucks me manquent… Bref. Ici il y a Pimkie, Promod et Jennifer et ça y est la mode est là. Ou pas. Ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit ! Ici oui, il y a du bon air, oui le lac est magnifique, oui on a un très grand appart etc. MAIS Paris me manque et c’est un fait.

La facilité de proximité sur le quotidien me manque aussi. Par exemple, j’aimerais aller nager mais il n’y a pas de piscine hiver dans cette ville, il faut que je fasse 10KM. Je ne sais pas où il y a un cinéma. Je ne sais pas où il y a une salle de sport : et si je vais avoir le choix. L’autre jour je suis allée en ville entre midi et deux, et tout était fermé : j’avais oublié. À Paris, tout est ouvert tout le temps quasiment. C’est un pli à prendre. La facilité avant pour aller voir les copines en train. Là maintenant c’est sodomieSNCF et distance à rallonge.

Au delà de tout ce côté superficiel et technique : ma famille me manque. Oui il y a le téléphone, et sms, et facetime mais c’est pas pareil. J’habitais à 3.5km de ma mère avant. Maintenant 600km. Je vois Candice très peu, elle viendra revivre chez moi en Juillet. Mes copines. Bref, ça c’est dur à vivre.

Y a du positif à être ici, mais pas que. Voyons comment je vis tout ça dans 1 mois.

Madi

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Dévolivre dit :

    Ça doit être très difficile de déménager… je n’ai que 22ans, j’ai toujours vécu au même endroit. Pourtant je sais que bientôt je devrai partir et je sais que ce sera très difficile! Courage à toi 🙂

    J'aime

    1. Madi dit :

      De même !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s